A Vincennes, une matinée aussi inattendue qu’extraordinaire

1017035_531590736951512_3771275862498414218_n

Il y a de ces semaines, où rien ne se passe comme prévu. Et quand c’est pour le mieux, alors la vie prend soudain un gout particulier de miel. Depuis vendredi, je souffre du dos, une vilaine contracture des intercostaux qui m’empoisonne. Alors j’ai décidé de me reposer cette semaine…

1383410_442179722559281_1532934441_nParti à Lyon, j’avais prévu de passer chez mon copain Farouk Benouali en son dojo de Villeurbanne, puis de rendre visite à Dominique Rascle et Fabrice de Ré. Mais mon dos m’incite à chambouler tout cela, et je reste finalement sagement à l’hôtel… à m’ennuyer ferme.

Mercredi soir, c’est l’anniversaire de Farouk, alors j’y vais, vaille que vaille, ne serait que pour être avec les copains. Finalement, je prends mon sac… et puis zut. Heureusement, avec Farouk, je sais que tout se passera bien. Résultat, je me sens mieux après un cours tout en souplesse, et …quelques bières, plus le bonheur d’avoir partagé une bonne soirée entre amis !

Lendemain, je dois prendre le train pour Rouen à 7h00. Soudain une idée me traverse. Et si je faisais un saut à Vincennes au stage de Paques de Christian Tissier…La soirée chez Farouk ma montré que mon dos n’allait  pas si mal. Alors ? De plus, il y a là- bas mon ami Fabrice de Ré, et  un certain Daniel Lance, que je rêve de rencontrer depuis un bail. Alors hop, je change mon billet de train et c’est parti !

Levé à 5h, je prends le train Lyon-Paris, un peu endormi mais tout excité de cette aventure inattendue qui m’attend. Et si en plus, je pouvais faire une photo avec le maitre des lieux. Ça serait  le nirvana !

IMG_37858h45, sorti du métro Berault, et me voilà déjà perdu. Ou est ce satané gymnase ? Comme une fée venue du ciel, se gare près de moi, la jolie Nadia Korichi. Me voilà sauvé ! Nadia me guide jusqu’au lieu dit, et je suis du coup, le premier arrivé  pour  cette dernière matinée de stage de paques.

Je me retrouve avec le premier DTR de la soirée, Mr Christian Clément, venu de sa belle Guadeloupe. On discute 5 minutes ensemble, et c’est juste un plaisir immense de pouvoir parler, dans la vie réelle, avec des amis du net. Christian, me raconte comment il a monté son dojo dans les iles, alors qu’il n’était que 4e kyu, mais qu’à cœur vaillant…  Un homme délicicieux. J’espère que je pourrais le voir un jour là-bas ;)

Très vite le dojo se remplit. Alors que je discute avec Fabrice de Ré, le maitre des lieux Christian Tissier en personne, arrive et vient nous serrer la main. C’est idiot, mais j’en suis aussi troublé que si Paul mac Cartney était venu me saluer, même si ce n’est pas la première fois que le rencontre (Christian, pas Paul…)

IMG_3783Très vite, je croise Luc Sanselme, Daniel Lance, Pascal Guillemin. Le cours va commencer, et Fabrice de Ré m’invite à tirer avec lui au ken pour ce cours, si son partenaire habituel n’arrive pas. Finalement, il arrive, et je lui laisse la place. Bon, en même temps, ce n’est autre que Patrick Bennezi lui-même…Je ne peux pas lutter !

Je prends place avec mon bokken pour les suburis. Devant moi, Mare Seye. A gauche, Helene Doué, à droite Pascal Guillemin. Enorme ! Rien que pour moi ! Du coup je regarde tellement mes maitres, que je fais n’importe quoi avec mes kesa geri. On me tape sur l’épaule, deux doigts passe devant mon nez pour me faire signe de changer de garde. Je me retourne, c’est encore Patrick Bennezi ! Ca commence bien, je me fais corriger par un shihan au bout de 30 secondes !IMG_3758

Pour le travail a deux au Ken, un hakama visiblement débutant vient me saluer. D’un niveau proche du mien, et très sympa, on passe 20 minutes ensemble. Ça me permet de faire tomber la pression et retomber un peu sur terre face à ce parterre de senseis.

On laisse les armes et Christian nous lance sur un Tai no Henka. Je salut Daniel Lance, que j’ai connu encore grâce au net, et c’est parti. Quel bonheur de rencontrer cet illustre aikidoka et homme de culture s’il en est. Je découvre un homme tout sourire et généreux, ce qui me met tres à l’aise, et du coup on continue ensemble pour prolonger ce plaisir, autour d’une variation sur Shihonage. Un bonheur.

Le cours se poursuivra pendant encore deux heures, ou je croiserai le fer avec des français bien sûr, mais aussi  un algérien, une espagnole, un argentin, un américain, et même un ami du club de Rouen, l’excellent Pascal Noe, qui m’aidera beaucoup sur mon travail d’uke sur Iriminage, qui me donne tant de mal.

12H00. Pour le final de cette matinée, CHristina Tissier remet leur 5e dan à Fabrice Croizé et Yannick Soulier, avec force applaudissement.

IMG_3782

Tour cela se termine pour moi au japonais en face, avec Fabrice de Ré , et  toute la fine fleur de la FFAAA.  Pour prolonger la fête, mais je dois rentrer. Tout à une fin, mais cette journée inattendue aura été fabuleuse en tout point.

De belles, de très belles rencontres autour d’un travail passionnant proposé par le très grand Christian Tissier, éblouissant, génial, fabuleux. Chaque fois qu’il montre un point particulier, je reste sans voix. Un magicien. Et en plus, une occasion unique de pouvoir pratiquer avec des gens de tous niveaux, 4e, 5e, 6e et même 7e dan !! Ça n’arrive pas tous les jours.

IMG_3769  IMG_3776  IMG_3784

1979315_525047267605859_343106417170444679_oOn a toujours toute les peines du monde à attirer les gens en stage, surtout les débutants évidemment. Tous n’ont pas encore la motivation brulante. Et puis on a le droit, après tout, de ne pas etre hyper motivés comme les autres. Certains  ont peut-être peur de sortir de leur dojo, de se frotter à des gradés inconnus ? SI vous débutez, je ne peux que vous inciter à aller aux stages. L’occasion de rencontrer d’autres professeurs, de pratiquer avec d’autres aïkidokas, de découvrir d’autres choses. Peut-être pour certains, l’occasion de pratiquer un peu plus avec des gradés. Et il ne faut pas en avoir peur. Tous sauront s’adapter à votre travail, avec bienveillance. L’aikido ne peut, me semble-t-il, se pratiquer dans un seul lieu, il faut s’ouvrir, aller à la rencontre des autres pratiquants, voir des autres styles. Vous ne serez pas déçu, croyez-moi ! Pour ma part, je pense que je ferais le prochain stage de paques, peut etre intégralement cette fois ! Parce que, quel que soit notre niveau, anciens des tatamis, ou novice balbutiant, le plaisir de se retrouver avec des gens, connus ou inconnus, mais qui partage la même passion, est immense. Du plaisir, rien que du plaisir…

 

Karibagwerihonane |
Golafootballblog |
Mhbc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | How you can improve your we...
| Methods to raise your web s...
| private Krankenversicherung...