Aïkido, John Coltrane et Facebook à Poitiers

john-coltrane-blue-train

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En route pour Limoges, je décide de m’arrêter à Poitiers pour un soir. L’occasion enfin de pouvoir rencontrer quelques amis du net. Un petit groupe d’aïkidokas s’est créé depuis quelques temps sur Facebook, avec lesquels j’ai pris l’habitude d’échanger de manière très sympathique. Facebook a ses détracteurs, ses abus, ses contradictions. Bien utilisé, cela devient un outil d’échange formidable. On reproche notamment aux réseaux sociaux d’isoler les gens derrière leur PC, de les couper de la réalité, de ne procurer que des amis virtuels, dont on ne connait rien, avec qui on ne partage rien, des parasites de la toile qui ne vous apportent qu’un chiffre de plus aux nombres de vos amis Facebook, histoire d’atteindre plus de  3000 amis et de se sentir aimé du monde entier.1458555_10153563425525160_1263337631_n

Si on utilise les potentialités de cet outil, Facebook peut devenir un allié formidable, à l’exact opposé de ses aspects négatifs potentiels. Primo, il va vous permettre d’établir un réseau de personnes ayant la même passion commune. L’aïkido, mais j’ai aussi personnellement par exemple, crée un réseau Facebook autour de ma généalogie , ou de Bruce springsteen, et cela m’ a permis d’établir des rencontres passionnantes. Autour de l’aïkido, Facebook m’a permis de rencontrer une multitude de pratiquants et de senseis en France comme ailleurs. Il est clair que cela aurait été autrement plus difficile sans cet outil. Je dois me rendre en Tunisie ? Ou sont les clubs ? A qui demander ? Un message au réseau, et les contacts se font naturellement et avec efficacité.

Reste que tout ce petit monde reste un pool d’« amis » virtuels. Alors qui sont-ils ? existent t ils? J’ai la grande chance de me déplacer beaucoup, alors des que l’occasion se présente de rendre visite dans la vraie vie à ces amis fictifs, je n’y manque pas ! Et c’est toujours de belles rencontres, comme hier soir, à Poitiers.

1506929_10153688711170160_899895329_nAvec mes deux GPS en rade à 3 km de mon arrivée, j’arrive au dojo de Buxerolles 30 mn après le début du cours. Helene me reconnait et sort du tatami pour me guider au vestiaire.  Et oui, Helene Richard existe bien en vrai, et c’est toujours une émotion particulière de se retrouver face à des gens que l’on côtoie sur la toile depuis un certain temps, et enfin de pouvoir les toucher,   comme si on sortait d’un rêve, et que la réalité vous submergeait d’un seul coup. Rien que pour ressentir cela, je suis content d’être venu !

Le cours de ce soir est bref, Puisque qu’une AG est prévue après. Parfait, on va boire un coup alors ? En plus c’est un interclub avec le stade Poitevin, l’occasion supplémentaire de rencontrer d’autres pratiquants, et leur sensei, Christian Basse, 5e dan. Pour l’heure, je me dirige saluer Mathieu Chaveneau, 3e dan, et enseignant en titre du club qui reçoit. On se reconnait un peu, vu que l’on s’est déjà croiser lors d’un stage avec Bernard Palmier à Beaugency. Matthieu me prend un peu en charge et j’ai le plaisir de pouvoir travailler avec lui, ce qui n’est pas évident pour moi, qui ne me suis pas échauffé et du coup, encore plus raide que d’habitude.  Enfin, je termine avec la belle Helene, katadori ikkyo, tout en sourire, mais …épuisé.

On se retrouve alors, Mathieu, Helene, Philippe et moi pour une petite discussion sympathique et décontracté. On me demande  » mais quelle est donc ta profession? »  – « Disons que je travaille pour la CIA! » (rires).  Et  non, je ne suis pas un collectif d’aikidokas voyageurs déguisé sous un peudo. Et de leur expliquer briévement mon metier( rien à voir avec la CIA ou la NSA).

Mathieu a repris le club il y a à peine un an, après avoir longtemps suivit Bernard Palmier à Paris((entre autres). Il m’apprend qu’il a habité La rochelle, ville chère à mon cœur, ou sont toutes mes racines. Apres l’AG, on partage ensemble une bière et une galette, je tombe bien ! Christian qui a assuré la deuxième partie de l’interclub, nous rejoins pour partager nos expériences du tatami. On en vient à évoquer maitre Yamaguchi, et sa fausse nonchalance légendaire, «  le John Coltrane de l’aïkido » dira Philippe.  Bien vu non?roidexperience_18471_Philipp_CHEKLER

dsc0083

 

John Coltrane…Je remarque que la relation aïkido et art est souvent ténue. J’ai rencontré pas mal d’aïkidokas peintres de talent, comme Philippe Checkler ou Mohamed Mekouar, de fins déssinateurs comme mon ami Sacha Seligmann de Wissembourg, pas mal de musiciens, notament guitaristes, danseurs, et aussi des comédiennes comme… Helene. Je ne doute pas que des artistes existent en judo ou en Karaté, mais il me semble que l’aïkido exige une certaine sensibilité, une capacité d’empathie, qui attire naturellement des personnes dont l’âme est ouverte au monde et aux autres.  L’aïkido, en aidant à développer l’empathie, en travaillant le relâchement du corps, et donc de l’esprit,  peut-il  aider au développement des capacités artistiques ? Oui, je le crois. Il en est ainsi de certains grands senseis occidentaux, passés maitre à plusieurs « dans », en Cérémonie du thé ou en flute japonaise ! Helene m’apprends aussi que le Conservatoire supérieur d’Art dramatique de Paris propose un cours d’Aïkido au comédien en formation ( en 3 année d’étude) !!!

Et même si l’aïkido est d’abord, un art MARTIAL,  christian le redira pendant le cours de ce soir, on reconnait tous en certains senseis, non plus une maitrise technique, mais une vraie qualité d’ «Artiste ». La différence entre un sport et un « art martial » est alors patente. Il me semble avoir lu que l’on reconnaissait la valeur des samouraïs d’antan, au fait qu’il devait passait maitre en budo mais aussi en calligraphie, ikebana, ou en musique…Ouverture.

Ce soir je n’ai pas fait que de l’aïkido, j’ai passé la soirée avec des artistes.

1518407_486718548105398_1765941435_o

Merci Helene, merci Mathieu, merci Christian, merci Philippe, merci à tous et toutes, et à bientôt.

Quelques sites web :923048_10153816448700160_1872629760_n

le site de philipp checkler aikidoka et peintre calligraphiste: http://www.philippchekler.com/

un lien sur Mohamed Mekouar, aikidoka et peintre detalent: http://www.youtube.com/watch?v=RE-Wo2NLPxY

le site du club de poitiers apaiki : http://aikido-poitiers.fr/

le site du stade poitevin : http://aikidopoitevin.free.fr/

aikido en ecole d’art dramatique avec Hacene Larbi http://www.cnsad.fr/3.aspx?sr=11

PS : Notez que le club de Poitiers organise un stage exceptionnel du 21 au 23 février avec Sandro Caccamo, sensei Italien 6e dan. Stage entièrement GRATUIT  et ouvert à tous! Tiens encore une fois, ce stage s’est organisé par une rencontre Facebook avec le dojo italien !

 

 

 

 


3 commentaires

  1. Remi dit :

    Bonjour Ronin,
    Quel pied de lire cet article … jazz’aiki … what else?
    Je bois ces mots … Un plaisir de lire ce blog.
    Face a toi The RONIN, ronin je ne peux prétendre être … au pire … un gros nain ;)
    Au plaisir de se croiser
    Remi

  2. Patrice agt dit :

    Merci remi! Tu es sur quel dojo ?

  3. Remi dit :

    je suis Sans Dojo Fixe ;) dans les alentours de saint Étienne je fréquente les stages des gens qui me parlent… le dojo de Farouk Benouali n’étant pas très loin et l’homme de qualité, je m’y trouve souvent pour lors des stages qu’il organise …

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.

Karibagwerihonane |
Golafootballblog |
Mhbc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | How you can improve your we...
| Methods to raise your web s...
| private Krankenversicherung...